Activités. Conférences, communications et séminaires.


À la session d’automne 2015, Pierre Ouellet donne un cours dans le cadre du doctorat en sémiologie.

Sigle : SEM8240-10

Histoire de la sémiologie
L’iconicité du signe : le visible et le dicible

Local : DC 2300
279, Ste-Catherine Est

Objectif : Le séminaire vise à mieux comprendre la manière dont la signification et la perception entretiennent des rapports étroits dans les théories du signe depuis l'Antiquité grecque jusqu'à l'époque contemporaine. Les relations entre les domaines du langage et de l'image sont en effet à la base des grandes hypothèses sémiologiques formulées tout au long de l'histoire de la philosophie, de la linguistique, de la poétique et de l'esthétique, bien qu'on ait très peu interrogé les mécanismes cognitifs et phénoménologiques fondamentaux qui président aux congruences qu'on observe de manière récurrente entre les processus symboliques propres aux langages les plus articulés (langues naturelles, œuvres d'art, textes littéraires...) et les processus perceptifs propres aux activités sensorimotrrices de base (extéroception, intéroception, proprioception...).

Problématique : Nous partirons de l'hypothèse formulée par la sémiotique structurale selon laquelle il existerait un isomorphisme entre les « formes de contenu » des langues naturelles (ou des systèmes symboliques dérivés, de nature verbal ou plastique, tel l'art et la littérature) et les « formes d'expression » du monde naturel (soit les modes de manifestation du monde vécu, perçu, senti ou éprouvé [du Lebenswelt selon Husserl]), mais en tenant compte des critiques que l'ensemble des pratiques poétiques et esthétiques du dernier siècle ont adressées au mimétisme et à la notion générale de représentation, qu'on doit entre autres au principe cartésien d'une essentielle adequatio entre res cogitans et res extensa ou, de manière plus large, entre « états mentaux » (pensée, idées, propositions) et « états de faits » (choses, étant, réalité). Comment, en effet, sortir du dilemme que pose l'hypothèse d'une iconicité de base de tous les systèmes sémiotiques, fondés sur l'analogie ou l'isomorphisme, dans le contexte d'une mise en cause radicale de la pensée mimétique qui hante la culture occidentale depuis ses origines ? Voilà la question que nous poserons, en revisitant l'histoire de la pensée sémiotique à la lumière des enjeux propres à la réflexion contemporaine sur le dépassement de la mimésis et de l'idée de représentation qui sont au fondement de la métaphysique classique. Nous nous arrêterons à trois grands moments : 1) des présocratiques aux stoïciens, 2) de l'époque médiévale à l'âge classique, 3) du romantisme à la post-modernité. Voici quelques uns des problèmes que nous pourrons traités, de manière synoptique ou en profondeur, selon les intérêts manifestés par les étudiants inscrits :

L'Antiquité
L'hypothèse d'une « mêmeté » entre être et penser (de Parménide à Héraclite)
Les notions platoniciennes d'eidos, d'idea et d'eidolon, qui montrent les rapports étroits entre « forme pure » et « image sensible »
Les rapports entre mimèsis et diégèsis dans La République.
Le cratylisme platonicien
La théorie épicurienne des tupoi ou « impressions sensibles » à l'origine du signe ou du symbole
Les rapports entre l'« exprimable » (le lekton) et l'« imageable » ou l'« imaginable » (le phantaston) chez les Stoïciens
La théorie de l'hypotypose dans la rhétorique ancienne et la thèse de l'Ut pictura poesis à la base de la poétique d'Horace

Du Moyen-Âge au Classicisme
Les relations entre modi essendi et modi significandi dans la logique et la grammaire médiévales
Le sensualisme français, de Condillac à Maine de Biran, et l'hypothèse rousseauiste d'une iconicité phonétique ou acoustique des langues naturelles
L'idéalisme allemand : de l'idée de Bildungskraft (Kant) et celle d'inner Form (Humboldt)

La modernité et au-delà
Le symbolisme français : la critique poïétique de la représentation mimétique (Rimbaud, Mallarmé, Lautréamont)
La place de l'iconicité dans la tripartition du signe chez Peirce
Les rapports entre Gestalt (forme ou contenance formelle) et Gehalt (teneur ou remplissement intuitif) chez Husserl
Les résonances de la Stimmung selon Heidegger
L'entrelacs et le chiasme du monde sensible et de la sensibilité chez Merleau-Ponty
La « ressemblance par contact » selon Didi-Huberman

Nous nous attarderons plus longuement sur certains de ces grands moments, où l'histoire de l'iconicité du signe et de l'idée de représentation s'est jouée avec plus de vigueur, en examinant chaque fois les enjeux philosophiques, éthiques, esthétiques et même politiques qu'ils impliquent, tout en nous souciant d'émanciper la notion d'iconicité de son ancrage métaphysique dans la pure et simple mimèsis.

Notre approche ne sera pas seulement théorique : nous nous appuierons sur l'analyse et l'interprétation approfondie d'œuvres d'art et d'œuvres littéraires produites dans les trente dernières années où les enjeux liés à une iconicité post-mimétique des pratiques signifiantes ont donné lieu à un nouvelle épistémè dans le domaine des sciences du langage, des sciences de l'esprit et des sciences de la culture. L'objectif ultime du cours est d'éclairer la nature de cette épistémè et de mettre en lumière les configurations esthésiques qui la sous-tendent, soit les nouvelles formes de la sensibilité qui lui ont permis de voir le jour. Nous ferons en effet l'hypothèse que ce sont les pratiques sémiotiques elles-mêmes, notamment l'art et la littérature, qui sont à l'origine des changements épistémiques radicaux que nous connaissons face à la notion générale de « représentation » et au regain d'intérêt pour les liens iconiques complexes qui unissent sémiosis et aisthesis, signification et perception, structure symbolique de l'expérience et expérience phénoménologique du monde.


Séminaire pour le doctorat en sémiologie
Hiver 2015

Titre
Puissance du signe : icônes, idoles, effigies, fétiches... et autres signes à  fonctionnement symbolique

 

Problématique

Nous attribuons généralement aux signes un sens, une signification ou une dénotation qui définissent leur rôle ou leur fonction : désigner ou représenter un « objet » dans la monde et dans l'esprit, auquel on peut collectivement se référer grâce à  eux, à  travers eux. Mais beaucoup de signes dans notre environnement social et culturel nous restent totalement ou partiellement opaques : nous en reconnaissons la pertinence mais nous n'en connaissons ni le sens exact ni la référence précise, nous en ressentons la force ou la puissance sans en comprendre le fond ni la forme, qui nous frappent, nous choquent, ayant un véritable impact sur nos consciences, notre mémoire et notre imagination, sans qu'on sache pourquoi, sur quels idées, valeurs ou messages reposent leurs effets... Lire la suite


15 mai 2015, à 13h00
Entretien avec Jean-Michel Maulpoix
animé par Thomas Mainguy

Écrivain et chercheur universitaire, Jean-Michel Maulpoix élabore depuis plus de trente ans une œuvre consacrée en grande partie à la poésie. Le présent entretien s’articulera autour de trois axes de discussion, à savoir les lectures décisives de l’écrivain, sa pensée du lyrisme et sa pratique d'écriture.

Suivi de

L’increvable Badiou. Discussion autour du livre Beckett, l’increvable désir d’Alain Badiou
Avec la participation de Charles-Philippe Casgrain, Félix-Antoine Lorrain, Maxime McKinley, François D. Prud’homme et Cosmin Toma

Alain Badiou n’est pas le philosophe du désespoir, de l’absurde, de l’angoisse. Aussi, sa lecture de l’œuvre de Samuel Beckett tranche-t-elle de façon nette et honnête avec celle, convenue, qui voit en Beckett un écrivain de l’existence insensée, du ciel vide, de l’incommunicabilité universelle et de l’éternelle solitude. À l’occasion de cet atelier-débat, cinq jeunes chercheurs issus de différentes disciplines commenteront le portrait que le philosophe dresse de l’écrivain. Il s'agira de se pencher tant sur les moments de clairvoyance que sur les points d’aveuglement que cette lecture manifeste, sans négliger d'aborder les questions générales qu'elle soulève, questions qui ont trait non seulement aux rapports entre la philosophie et la littérature, mais aussi entre l’art et la politique, voire même entre l’amour et les mathématiques.


La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique, en collaboration avec le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT), a organisé

la conférence d'Alain Fleischer La traversée de l'Europe par les forêts

et l'atélier L'Apocalypse toujours-déjà. Discussion autour du livre D'un ton apocalyptique adopté naguère en philosophie de Jacques Derrida.

Médiathèque littéraire Gaëtan-Dostie
1214 de la Montagne
, Montréal


À la session d’automne 2014, Pierre Ouellet a donné le cours intitulé Pouvoirs de la littérature : politique de la parole littéraire, dans le cadre du doctorat et du maîtrise en études littéraires.

Sigle : LIT-932 - K et LIT 908 - S

Plan de cours: en HTML ; en PDF.

Problématique :

On déplore souvent l'« action restreinte » de la littérature (selon l'expression de Mallarmé) dans le champ social ou l'espace public, dénonçant ainsi la perte de pouvoir de l'écrivain ou l'éloignement de plus en plus grand du littéraire des zones d'influence du politique. L'« engagement » des écrivains s'est toujours mesuré, en effet, à la force de l'impact qu'ils pouvaient avoir sur le pouvoir ou le contre-pouvoir constitutifs du champ politique depuis l'avènement de la République ou de la Démocratie : de Chateaubriand, Lamartine et Hugo à Sartre, Camus et Malraux, en passant par Zola, Barrès et Péguy, la figure de l'intellectuel ou de l'auteur influent s'est identifiée au statut d'hommes de pouvoir, entre les mains de qui la littérature n'est qu'un moyen ou un accessoire, l'essentiel de leur action consistant moins dans une réinvention radicale du statut de la parole que dans le fait de mettre la langue et l'art du discours au service d'une cause ou d'une force politique qu'ils servent au premier chef... Lire la suite


À l'occasion du 60e anniversaire de la revue Les écrits

mercredi 19 novembre 2014
de 10h à 17h

Passage de témoins est le titre des deux numéros doubles de la revue Les écrits qui rassemblent chacun vingt duos d'écrivains : un défilé d'auteurs jeunes et moins jeunes qui témoignent de l'éternelle jeunesse d'une littérature qui a pourtant atteint, à l'instar de la revue, une grande maturité et un plein épanouissement à travers plus d'un demi-siècle d'épreuves et d'expériences qui n'ont cessé de la renforcer, nonobstant le peu de cas qu'on fait d'elle aujourd'hui dans les médias et sur la place publique. Un « passage » de poètes, de romanciers et d'essayistes saisi au moment où le « bâton à message » que représente la parole-témoin passe de main en main pour assurer la transmission de la voix et du regard que la littérature consacre depuis toujours à notre monde et à son histoire... Lire la suite

 


À l'automne 2013, Pierre Ouellet a enseigné un atelier d'écriture tous les jeudis de 18 h à 21 h.


La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et la revue Les écrits ont présenté

Alain Fleischer
Écrivain, artiste, cinéaste

La profondeur du temps
Immersion, Prolongations, Imitation

Jeudi, 14 mars 2013, de 14 h 00 à 17 h 00
279, rue Sainte-Catherine Est, 2e étage, salle DC 2300

Affiche


Dans le cadre des Rencontres avec Philippe Beck

DU RUDE MERVEILLEUX
Poésie, Musique, Philosophie

La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et la revue Les écrits ont présenté

Rencontre avec Philippe Beck (poète)
Avec la participation de Maxime McKinley (compositeur) et Emmanuelle Garcia (philosophe)
Présentation et animation : Pierre Ouellet

Jeudi 21 mars 2013
14 h 00
Philippe Beck et Emmanuelle Garcia
L’entrée du poème dans le temps,
réflexions sur le discours extérieur

15 h 30
Philippe Beck et Maxime McKinley
Les deux temps de la poésie en musique

279, rue Sainte-Catherine Est, 2e étage, salle DC 2300

Affiche


À la session d’hiver 2013, Pierre Ouellet a dirigé un séminaire, intitulé Pratiques sémiotiques II : Semiosis du temps. Tensions et scansions dans la mémoire et l’imaginaire esthétiques, dans le cadre du doctorat en sémiologie.


La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et le CÉLAT-UQAM présentent la conférence-causerie

ÉRIC CLÉMENS
Écrivain et philosophe belge

Par-delà l'éthique ? Esquisse pour « le corps en commun »

L'auteur esquisse une autre pensée du corps et du commun « par-delà le bien et le mal », mais aussi « par-delà le soi et l’autre », en interrogeant les impasses de l’éthique à partir de la genèse de la « corporéité » et de la déconstruction de la « communauté ».

   vidéo de la conférence

Mercredi 29 février 2012 à 12 h 30
279, rue Sainte-Catherine Est, 2ième étage, local DC-2300


Mardi 11 octobre 2011 (de 14 h 00 à 16 h 00)

LE TONAL ET LE TONIQUE
Atelier de réflexion animé par Pierre Ouellet

Avec
Bertrand Leclair (Théorie de la déroute, La main du scribe, Dans les rouleaux du temps)
Hélène Frédérick (La poupée de Kokoschka)
et
Pierre Senges (La réfutation majeure, Études de silhouettes, Environs et mesures)

Salle de séminaire du CÉLAT
279, rue Sainte-Catherine est, Montréal
2e étage (métro Berri-UQAM)

Entrée libre

Renseignements : 514 987 3000, #1578

affiche


Mercredi 12 octobre 2011 (de 18 h 00 à 20 h 30)

JACQUES ROUBAUD
Poète, romancier, essayiste


Conférence, entretien, lectures
dans le cadre du séminaire de Pierre Ouellet sur Tonalité et tonicité

Salle de séminaire du CÉLAT
279, rue Sainte-Catherine est, Montréal
2e étage (métro Berri-UQAM)

Entrée libre

Renseignements : 514 987 3000, #1578

affiche

La Chaire d’esthétique et de poétique de l’UQAM avec la collaboration du groupe de recherche Sémiotique et politique a présenté

Force et signification à l’épreuve de la traduction
la différance derridienne et son transport à l’étranger

Conférence de René Lemieux, doctorat en sémiologie (UQAM) dans le cadre des recherches de TONUS : Tonicité et tonalité de la parole poétique

Le mardi 11 janvier 2011 à partir de 14 h
Lieu : Salle du CELAT, DC-2300 (279, rue Sainte-Catherine Est)


photo © BC (2010)

La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique (CEP) et l’équipe Zones de tension ont présenté une conférence de Pap NDiaye, maître de conférence d’histoire à l’École des Hautes Études en Sciences sociales, auteur de La condition noire (Gallimard, 2008)

Qu'est-ce qu'un artiste ou un intellectuel noir dans la société française ?

En présence du poète et essayiste Joël Des Rosiers

Mardi 16 février 2010, à 14h30

Salle DC-2300
279, rue Sainte-Catherine Est
2e étage


En décembre 2009, Pierre Ouellet a été invité par Alain Fleischer, directeur de l'école Le Fresnoy, France, à y donner un séminaire intensif.


photo © BC (2009)

Dans le cadre du séminaire de Pierre Ouellet Iconicité et plasticité. Concepts fondamentaux de la sémiologie, Ludovic Duhem, philosophe et artiste, chercheur à l'Université de Lille 3, a présenté une conférence intitulée Introduction à la techno-esthétique. Technique et individuation.

Mardi 20 octobre 2009, de 17 h 30 à 20 h
Salle DC-2300
279, rue Sainte-Catherine Est
2e étage


photo © BC (2009)

Dans le cadre du séminaire de Pierre Ouellet Iconicité et plasticité. Concepts fondamentaux de la sémiologie, Ludovic Duhem, philosophe et artiste, chercheur à l'Université de Lille 3, a présenté une conférence intitulée Introduction à la techno-esthétique. La technique hantise de l'esthétique.

Jeudi 15 octobre 2009, de 14 h à 16 h
Salle DC-2300
279, rue Sainte-Catherine Est
2e étage


Dans le cadre du séminaire de Pierre Ouellet Iconicité et plasticité. Concepts fondamentaux de la sémiologie, Jean Petitot, directeur d'études à l'EHESS et directeur du CREA, a présenté une conférence intitulée Morphologie et esthétique. La non-généricité comme méthode de composition artistique.

Mardi 13 octobre 2009, de 17 h 30 à 20 h
Salle DC-2300
279 rue Sainte-Catherine Est
2e étage


Mathieu Arsenault, stagiaire postdoctoral à la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique et au CELAT à l’UQAM a donné une conférence La construction d'images littéraires et la médiatisation de la littérature

Mardi 24 février 2009, 12 h 30 - 14 h

UQAM, Salle de conférence du CELAT, DC-2300
279 Ste-Catherine Est, 2e étage


Pendant trois semaines en octobre et novembe 2008, Pierre Ouellet a été professeur invité au Brésil. Il a donné un séminaire aux étudiants des niveaux supérieurs, d'abord à l'Universidade Federal Fluminense de Rio de Janeiro, puis à l'Universidade Federal do Rio Grande do Sul.


Pendant la session d'hiver 2008, Pierre Ouellet a donné un séminaire de doctorat qui a porté sur la sémio-esthétique du lieu dans l'art et la littérature.

Le mardi, de 17 h 30 à 20 h 30 dans la salle DC-2330, au 279 rue Sainte-Catherine Est, 2e étage.

Syllabus


Le lundi 5 mai 2008, Pierre Ouellet a présenté une communication, "Rêves et visions de l'Amérique étrangère", dans le cadre du colloque Visions et désirs des Amériques à partir du Québec et du Brésil, présidé par Claudine Cyr.

Ce colloque a eu lieu dans le cadre du 76ème congrès de l'ACFAS, qui avait pour thème « La rencontre du savoir avec 400 ans d’histoire » et s'est tenu à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), à Québec, du 5 au 9 mai 2008.

programme


Du 10 au 12 avril 2008, Pierre Ouellet, Christine Palmiéri et Denyse Therrien ont participé au colloque Poésie et sacré dans les littératures méditerranéennes et moyen-orientales, organisé par le CRLMC (Clermont-Ferrand, France) et l’Unité de recherche Poétique théorique et pratique (Tunis).

Pierre Ouellet a présenté une communication intitulée Sacrifiction. Sacralisation et profanation à l’heure de la post-histoire, le 10 avril. Denyse Therrien a présenté Traces et tracés de lumière – l’écriture poétique des femmes de la diaspora méditerranéenne, le 11, et Christine Palmiéri, L’image sacrée dans la poésie de Salah Stétié, le 12.


Le mercredi 9 avril, Fabienne Claire Caland, chercheure associée, a présenté une conférence intitulée Du dynamique à l'agressif. Étude du seuil dans la littérature et l'art contemporain, dans le cadre du séminaire sur la sémio-esthétique du lieu en art et en littérature donné par Pierre Ouellet.

L'activité a eu lieu à 17 h 30, à la salle DC-2300, 279 Ste-Catherine Est, 2e étage.


Pierre Ouellet a effectué une tournée de conférences en Hongrie, pendant la semaine du 24 mars 2008. Il a été l'hôte de l'Alliance française de Pesc, de l'UFR d'Études francophones de l'Université de Pesc et du Comité régional de l'Académie des sciences.

Dans le cadre du colloque Actualiser l'interculturel : repérages de la francophonie, il a été reçu à l'Université de Pécs, les 26 et 27 mars et a livré une conférence à l'Université catholique Pazmany Péter, à Budapest, le 28.

Programme :

26 mars, 18 h : « Rêves et visions d'une Amérique étrangère »

27 mars, 9 h : « L'élan : la langue, le brame. Parler d'Amériques »

28 mars, 12 h : « L'Amérique à nue. Fêtes et défaites d'un quadricentenaire sans feu ni lieu »


Les 14 et 15 décembre, Pierre Ouellet a participé au colloque international La migrance à l'œuvre, à l'université de Dublin. Il a donné une communication sur "Le « je » migratoire : la volatilité du sujet dans la poésie française et québecoise contemporaine", le 14 décembre en début d'après-midi. Ce colloque a été organisé par le Humanities Institute of Ireland (UCD).

Programme


Anne Roche, écrivain et professeure à l'Université d'Aix-en-Provence, a présenté une conférence intitulée L'espace post-exotique chez Antoine Volodine, dans le cadre du séminaire sur la sémio-esthétique du lieu en art et en littérature donné par Pierre Ouellet.

L'activité a eu lieu le mercredi 13 février, à 17 h 30, à la salle DC-2300, 279 Ste-Catherine Est, 2e étage.


Le mercredi 6 février 2008, dans le cadre de son séminaire Sémio-esthétque du lieu dans l'art et la littérature, Pierre Ouellet a reçu le philosophe Eric Clemens. Sa communication a été suivie d'une lecture de textes par la poétesse Edith Azam.

L'activité a pris place, dans la salle DC-2300, au 279 Ste-Catherine Est, 2e étage, entre 17 h 30 et 20 h 30.

Affiches: séminaire; lecture


Conférences en duo présentées par la Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique, en collaboration avec le CELAT à l'UQAM.

Alexandre Prstojevic (Institut National des Langues et Civilisations Orientales, France) et Luba Jurgenson (Maître de conférences de littérature russe à la Sorbonne - Paris IV, romancière et traductrice) :

L'écriture littéraire de la Shoah dans les années 1960-1975: de Rawicz à Kertesz
et
Piotr Rawicz, un labyrinthe identitaire

Le 27 novembre 2007, 12 h 30 - 14 h
UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300


Le 7 février dernier, la Chaire a inauguré une série de rencontres sur le thème Œuvres et itinéraires. Des chercheurs ont présenté, tour à tour, leurs recherches en cours aux fins de discussions.

Les rencontres ont eu lieu toutes les deux semaines, le mercredi, de 14 h à 17 h, dans la salle de conférence du CELAT, DC-2300

***

photo © BR (2007)

Dans le cadre du cycle Œuvres et itinéraires, Claire Caland, chercheure, a présenté une communication intitulée Introduction aux fondements imaginaires de la barbarie contemporaine

Mercredi 25 avril 2007 de 14 h à 17 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300


photo © BC (2007)

Dans le cadre du cycle Œuvres et itinéraires, Karine Crépeau, docrorante, a présenté une communication intitulée Le sujet et la nature : pour une poétique de l'altérité dans la poésie québécoise

Mercredi 4 avril 2007 de 14 h à 17 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300


  photo © CC (2007)
Dans le cadre du cycle Œuvres et itinéraires, Bertrand Rouby, chercheur associé, a présenté une communication intitulée Quand l'oreille voit : l'aura et le sublime dans la chanson

Mercredi 21 mars 2007 à 14 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300


   photo © BC (2006)

Dans le cadre des rencontres Œuvres et itinéraires, Guillaume Asselin, doctorant, a présenté une communication intitulée Otoscopies : sens / sondes

Mercredi 7 mars 2007 de 14 h à 17 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300 (279 Ste-Catherine Est).


   photo © FG (2005)

Dans le cadre des rencontres Œuvres et itinéraires, François Gonin, doctorant, a présenté une communication intitulée Les legs de voix (portée / portage). Pérégrinations en volodinie

Mercredi 21 février 2007 de 14 h à 17 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300 (279 Ste-Catherine Est, 2e étage).


photo © BC (2007)

Dans le cadre des rencontres Œuvres et itinéraires, Lamia Saada, stagiaire post-doctorante, a présenté une communication intitulée La mesure sociale de L'homme rapaillé de Gaston Miron

Mercredi 7 février 2007 de 14 h à 17 h

UQAM, Salle de conference du CELAT, DC-2300 (279 Ste-Catherine Est, 2e étage).


Séminaire de doctorat de Pierre Ouellet, session d’automne 2006 :
La littérature et le sacré
Tous les mardis à compter du 5 septembre, à 18 h.
Salle DC 2300, 2ème étage (279, rue Sainte-Catherine Est)
Montréal

Au cours de la session, Pierre Ouellet a accueilli :

Éric Clémens (Belgique), philosophe et écrivain. Chercheur en résidence à la Chaire. Philosophe et écrivain, Eric Clemens a participé à presque toutes les rencontres. Le mardi 3 octobre, il a présenté une conférence intitulée « D'où vient la fiction de l'âme ». Cette communication était suivie d'une lecture et d'une présentation de Christian Prigent, écrivain, sous le titre « L'âme : poésie, sacré, profanation ».

Le mardi 10 octobre, Frank Villain (France/Japon), universitaire et écrivain, a présenté une communication sur « Le retrait du sacré chez Antoine Émaz ».

Le mardi 31 octobre, Bertrand Rouby (France) a présenté « Archéologies et architectures du sacré : T.S. Eliot et David Gascoyne ». Le 7 novembre, il a poursuivi son étude en abordant l'oeuvre de Jeffrey Hill.

Le mardi 21 novembre, Norbert Hillaire (Université de Nice, France), professeur invité au département des arts visuels, nous a entretenu des « Lieux du sacré dans l'art contemporain ».


Dans le cadre de son séminaire sur La littérature et le sacré,

Pierre Ouellet reçoit, le mardi 3 octobre, à 18 h, Eric Clemens, philosophe et Christian Prigent, écrivain. Le premier présentera une communication intitulée D'où vient la fiction de l'âme, le second lira des extraits de son recueil L'ÄME et présentera une communication intitulée : L'âme : poésie, sacré, profanation.
Salle de conference du CELAT, UQAM, local DC-2300 (279 Ste-Catherine Est, 2e étage)

affiche


Dans le cadre de son séminaire sur La littérature et le sacré,

Pierre Ouellet reçoit, le mardi 10 octobre, à 18 h, Frank Villain de l'Université de Tsukuba (Japon), qui présentera une communication intitulée Le retrait du sacré chez Antoine Émaz.
Salle de conference du CELAT, UQAM, local DC-2300 (279 Ste-Catherine Est, 2e étage)

affiche


   photo © BC (2006)

Rencontre avec
Philippe Beck, poète et philosophe
Dans le cadre du cours sur
La poésie contemporaine

donné par Pierre Ouellet
Le mardi 22 novembre 2005, de 18 h à 20 h
UQAM, Pavillon de Design, Local 2550 (1440, rue Sanguinet, angle Ste-Catherine),
Montréal


Pierre Ouellet a donné un séminaire intitulé Littérature et violence : éthique de la parole vive à l'UQAM, de septembre à décembre 2004.

Plan du cours


Dans le cadre du séminaire Littérature et violence : éthique de la parole vive, Pierre Ouellet a reçu le poète Jean-Paul Michel. Jean-Paul Michel a présenté une communication intitulée L'affirmation de la diversité : violence et poésie
Le mardi 26 octobre 2004 à 18 h


Dans le cadre du séminaire Littérature et violence : éthique de la parole vive, Pierre Ouellet a reçu l'écrivain et poète Marcel Moreau (Paris). Marcel Moreau a présenté une communication intitulée Écritures sismiques : morale des épicentres.
Le mardi 19 octobre 2004 à 18 h


Dans le cadre du séminaire Littérature et violence : éthique de la parole vive, Pierre Ouellet a reçu le philosophe Gérard Bucher (Université de Buffalo).
Le mardi 12 octobre 2004 à 18 h


La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique a partiipé au Marché francophone de la poésie
Du 27 au 30 mai 2004
Place Gérald-Godin et à la Maison de la culture Plateau Mont-Royal (465, avenue du Mont-Royal Est, plateau Mont-Royal),
Montréal

Programme


La Chaire de recherche du Canada en esthétique et poétique a présenté une conférence :
Faust et l'informatique
du professeur invité Marcin Sobieszczanski

Le jeudi 22 janvier 2004, de 17 h à 19 h
UQAM, Pavillon Saint-Denis, Local AB-9120 (1290, rue Saint-Denis, 9étage),
Montréal


Pierre Ouellet a donné un séminaire spécialisé en sémiotique et esthétique intitulé Semiotica y Estética : la mirada del otro à la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla, du 16 au 20 juin 2003.

http://www.semiotica.buap.mx